Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.

stage de sensibilisation à la sécurité routière

Stage de sécurité routière : les thèmes abordés

Le réseau ECF, c'est 1180 agences et points relais répartis sur 975 villes en France métropolitaine et dans les DOM TOM, 4000 personnes au service de la sécurité routière, des formations permis de conduire et des stages de sensibilisation à la sécurité routière.
Le stage de sécurité routière se déroule sur une durée de 15 heures réparties sur 2 jours consécutifs. Il est basé sur la participation active des stagiaires. Ils sont invités à réagir sur des thèmes tels que les facteurs de risques induits par le comportement du conducteur, les risques dus à la mauvaise évaluation de l’environnement, les risques liés à la vitesse ou à la consommation excessive d’alcool, de drogue…

Le programme du stage de sécurité routière

Première journée :
- Accueil des stagiaires
- Tour de table
- Présentation des chiffres clés de la Sécurité routière
- L'accidentologie
- Le traitement de l'infraction
- Le système du permis à points
- Notions de physiologie (temps de réaction, la vue, la vigilance, la fatigue...)

Deuxième journée :
- Étude de cas d'accident
- Lois physiques et limites des véhicules
- Les risques liés à l’alcool, aux drogues et médicaments
- Bilan du stage : synthèse et tour de table

Pourquoi réaliser un stage de sécurité routière ?

Le stage de sécurité routière permet au conducteur ayant perdu des points sur son permis de conduire de récupérer 4 points (dans la limite du nombre de points maximum). Mais il est surtout l’occasion pour les conducteurs ayant déjà commis des infractions au Code de la route de prendre la mesure des risques encourus. On distingue d'ailleurs trois types de stages de sensibilisation :
- le stage volontaire : il s'adresse aux conducteurs s'inscrivant volontairement à une session dans le but de récupérer 4 points au maximum sur leur permis de conduire.
- le stage obligatoire en permis probatoire : il est destiné aux conducteurs en période de probation qui ont commis une infraction entrainant la perte de trois points au minimum. Celui-ci est obligatoire et permet (dans certains cas) de récupérer des points.
- le stage justice : il est proposé par le tribunal et est obligatoire. De plus, il ne permet pas de récupérer de points.

Qu’il soit à l’initiative du conducteur ou obligatoire, le stage de sécurité routière est l’occasion de se sensibiliser aux dangers de la route. Grâce à une approche pédagogique et didactique, le stagiaire est informé sur les mauvais comportements au volant (consommation d’alcool ou de drogue, vitesse excessive, comportement à risque, etc.) et aux risques qu’ils entrainent. Ce stage de sensibilisation n'est pas uniquement une piqûre de rappel du Code de la route. L'objectif est clairement de modifier le comportement du conducteur afin qu’il ait, à l’avenir, un comportement plus vertueux.

Il faut aussi savoir que vous vous exposez à des sanctions si vous ne réalisez pas un stage de sécurité routière obligatoire. Dans le cas d'un stage probatoire, vous prenez le risque d'être convoqué à une nouvelle session, de ne plus voir votre amende remboursée, de payer une amende de 135€ et d'avoir une suspension de permis. Pour ce qui est d'un stage de justice non réalisé, vous serez condamné aux sanctions initialement prévues à la place du stage de sensibilisation.

Partager