Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.
9 févr. 2015

NON au projet de loi MACRON !

Les professionnels de l'enseignement de la conduite et de la sécurité routière répondent massivement NON au projet de loi MACRON sur les amendements visant le permis de conduire.

Après l’imposante manifestation intersyndicale qui a eu lieu ce vendredi 06 février 2015 à Paris, l’intersyndicale appelle toutes les écoles de conduite à des manifestations sur Paris et en province aujourd'hui, lundi 9 février 2015.

Les 3 principaux réseaux d’apprentissage à la conduite, ECF, CER et City Zen, manifestent donc aujourd'hui aux côtés de l’ensemble des organisations syndicales contre les mesures prises dans le cadre de la loi Macron. Ils adresseront à cette occasion un "zéro de conduite" au Ministre de l’Économie.

Alors même que le Ministère de l’Intérieur, en charge de la sécurité routière, travaille en collaboration étroite avec la profession depuis des mois pour réformer et moderniser le permis de conduire, Bercy est encore une fois passé en force en occultant la concertation. 6 mois de dialogue jetés aux oubliettes !

Sur le fond, les auto-écoles en réseaux dénoncent les mesures cosmétiques, aux intentions certainement louables mais qui n'auront aucun effet sur les problèmes des français (passer l’examen dans les meilleurs délais et donc à moindre coût) et des professionnels. Un mépris total de l’apprentissage de la conduite, des impératifs de sécurité routière doublé d’un non-sens économique puisque le nombre de places créées est clairement insuffisant pour faire baisser le prix du permis.

Plus de 7 000 salariés des réseaux ECF, CER et City Zen seront donc mobilisés pour exiger une vraie réforme et une reprise du dialogue avec le Ministère de l’Intérieur.

Deux premières propositions qui feraient immédiatement baisser le prix du permis d’un tiers :  

  • baisse de la TVA sur l’apprentissage (150 € d’économies par apprenti),  
  • ouverture de 300 000 places (400 € d’économies en moyenne par apprenti).

Plus d'informations sur le site unidec.org