Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.
20 nov. 2016

Le jour où on pourra changer de mains, on pourra se passer de gants

A compter d’aujourd’hui, le 20 novembre 2016, le port de gants de protection homologués CE est obligatoire pour les conducteurs et passagers (même mineurs) des deux ou trois-roues motorisées.
Dans ce contexte, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne, rappelant aux usagers et passagers de scooters et motos la valeur des mains et la nécessité de les protéger, en portant des gants. En effet, dans un grand nombre de cas, le port de ces équipements homologués CE aurait limité les blessures graves.

Selon les chiffres du ministère de l’intérieure diffusés en 2015, 614 motocyclistes ont perdu la vie sur la route. Durant cette même période, 13 500 accidents corporels ont impliqué une moto et pour 5 514 d’entre eux, la gravité des blessures a nécessité une hospitalisation. En effet les médecins urgentistes ont confirmé que sans les gants, les blessures sont graves en fonction de la chute.

Le visuel de la campagne est également conjugué au féminin pour inciter les femmes à mieux s’équiper. Seulement 81% d’entre elles déclarent en effet posséder des gants, contre 90% pour les hommes, et parmi elles 74% les utilisent (contre 81% pour les hommes).*

Quelles amendes risquez-vous ?

En cas de non-respect de cette nouvelle disposition réglementaire Vous encourez donc une amende forfaitaire simple de 3e classe d’un montant de 68 euros et un retrait d’un point sur le permis de conduire. Si vous la payez dans les 15 jours, elle est minorée à 45 euros. Si vous dépassez le délai de paiement (45 jours) prévu par les autorités, votre amende sera majorée à 180 euros.  Si vous payez votre amende en ligne par télé procédure ce délai est allongé de 15 jours.

*Etude TNS SOFRES pour la Sécurité routière, mars 2014

Source : communiqué de presse, Sécurité routière 17/11/2016