Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.
8 août 2014

Réforme du permis de conduire : les mesures déjà en application

 La réforme du permis de conduire lancée par Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, avait pour but de réduire le délai moyen d’attente d’une place d’examen après un échec au permis B, de 98 en 2013 à 45 jours. Pour cela des mesures ont été mises en application et ce dès le 1er août.

Diminution de la durée de l'épreuve

Depuis le début du mois, l’examen pratique du permis B est passé de 35 à 32 minutes. Pour permettre cette diminution, l’arrêt dit « de précision », qui consiste pour un candidat à marquer l'arrêt complet de son véhicule devant un stop ou un feu rouge, sera évalué à la place d'une des deux manœuvres prévues jusqu'alors. Le niveau d’exigence n’est pas remis en cause.

Le nombre de places d'examen augmenté

Désormais 13 examens pourront être passés par jour par un examinateur, au lieu du 12 précédemment, ce qui représente potentiellement sur une année 117 500 places d'examen B supplémentaires.

Le passage des épreuves du code de la route confié à d'autres agents publics que les inspecteurs

Depuis le 1er juillet et toujours dans le souci de réduire les délais d’attente, le passage des épreuves du code de la route peut être confié à d’autres agents publics que les inspecteurs.

Ce recentrage des inspecteurs sur le cœur de leur mission de service public permet  de répondre au principal besoin des candidats, et notamment des jeunes, qui doivent pouvoir, après un premier échec, repasser le permis dans des délais raisonnables, sans multiplier les heures de conduite supplémentaires qui représentent un surcoût important.

 

Source : Sécurité routière