Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.

Formateur auto-école

Les conditions pour devenir formateur d’auto-école

Vous souhaitez devenir formateur d’auto-école ? Cette appellation regroupe en réalité plusieurs professions. Parmi elles, l’animateur en sécurité routière, le moniteur d’auto-école ou encore le formateur des enseignants de la conduite.

Certaines sont liées ou sont occupées par une seule et même personne (le moniteur forme aussi les élèves à la sécurité routière) tandis que d’autres sont une évolution ou une alternative des plus intéressante pour la suite de votre avenir professionnel (notamment, le formateur des enseignants de la conduite). Toujours est-il que le parcours pour acquérir les compétences nécessaires est assez similaire. En effet, il faut être en possession du BEPECASER ou, depuis l’été 2016, de l’ECSR. Ces formations dispensées par des organismes tels qu’ECF sont obligatoires. Elles vous offrent la possibilité d’exercer votre métier de manière responsable et efficace en prenant connaissance des derniers changements inhérents à un milieu en constante mutation. Vous voulez décrocher un titre professionnel d’enseignant de la conduite ou de formateur d’auto-école ? Pour cela, il suffit d’avoir un permis B en cours de validité depuis au moins deux ans et être âgé de 20 ans. En plus de 40 ans d’activité, le groupe ECF s’est tissé un réseau d’agences et d’instituts de formations sur l’ensemble du territoire français. Outre cette proximité, les moyens humains et matériels engagés optimisent vos chances d’atteindre vos objectifs pour travailler en tant que formateur d’auto-école.

Des formations qui correspondent aux attentes des formateurs d’auto-école

ECF dispense des formations pour les futurs formateurs d’auto-école en fonction des dernières réglementations en vigueur. Des normes de sécurité routière en passant par l’apprentissage du Code de la route en situation réelle (mise à disposition d’un véhicule et présence de candidats au permis B), chaque élément est scrupuleusement contrôlé pour parfaire les connaissances théoriques et l’aspect pratique. Salles aménagées de matériels multimédias, intervenants à l’écoute des suggestions et outils pédagogiques. Ces moyens offrent un environnement propice à développer vos qualités et aptitudes au métier de formateur d’auto-école. Sens du contact, disposition à l’enseignement, patience et rigueur… Autant d’atouts et de compétences nécessaires à l’exercice de votre profession. En plus d’un excellent relationnel avec vos élèves et de leur écoute attentive, cela permet de mieux communiquer sur des sujets spécifiques.

Par exemple, la sécurité routière, l’entretien de base d’un véhicule ou encore les bons réflexes à avoir en cas d’urgence ou de dangers sur la route. Vous avez des demandes particulières ? Les conseillers ECF sont également là pour vous accompagner et vous orienter, notamment si vous souhaitez former des candidats pour le permis poids lourd ou moto. Votre titre professionnel en poche, n’oubliez pas de contacter le préfet pour obtenir une autorisation administrative d’enseigner. Par la suite, vous devrez la renouveler tous les cinq ans. Après ces démarches (ECF peut vous aider dans certains aspects administratifs), de nombreuses opportunités professionnelles s’ouvrent à vous. En plus de formateur d’auto-école, vous pourrez prétendre à différents postes tels qu’inspecteur du permis de conduire, gérant d’une auto-école ou même formateur pour moniteurs d’auto-école.

Partager