Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.
Prévenir les risques

Fatigue et somnolence au volant : Soyez vigilant !

La fatigue au volant est responsable d’1 accident sur 3 sur l’autoroute. Il est donc important de rappeler les principales règles à respecter pour être vigilant et éviter la somnolence au volant.

Les facteurs qui favorisent la fatigue

Afin de ne pas favoriser voir aggraver votre fatigue, évitez :

  • Le manque de sommeil : une nuit de sommeil complète est conseillée la veille de longs trajets
  • Un repas trop lourd ou trop riche : il entraîne une digestion qui peut mener à l’endormissement
  • Une mauvaise aération de l’habitacle : la température dans votre habitacle influe sur votre état. N’oubliez pas d’aérer le plus souvent possible le véhicule, et régler correctement la ventilation et/ou la climatisation
  • La prise de certains médicaments : ils peuvent être incompatibles ou peu recommandés avec la conduite. Pour le savoir il suffit de regarder les pictogrammes visibles sur l’emballage ou de consulter la notice

Repérez les signaux

Un certain nombre de signaux peuvent vous alerter quand la fatigue s’installe :

  • Les bâillements à répétition
  • Le regard se fixe
  • Vous clignez plus des yeux et vos paupières s’alourdissent
  • Des douleurs dans le dos apparaissent
  • Vous ressentez le besoin de changer souvent de position
  • Vos jambes s’engourdissent

Lorsque vous repérez ces signaux, il faut s’ARRETER !

Que faire en cas de fatigue ?

Oubliez les idées reçues :

  • Ouvrir les fenêtres pour avoir de l’air frais : l’effet n’est que passager, les signes de fatigue reviendront vite
  • Le café : la caféine met un certain temps à être absorbée par l’organisme, l’effet n’est pas immédiat et surtout de courte durée
  • La musique forte : elle risquerait à force de vous bercer ou de vous déconcentrer de votre conduite
  • Fumer une cigarette : la fumée réduit la quantité d’oxygène dans l’habitacle et le manque d’air favorise la fatigue. De plus, tenir une cigarette gène dans la conduite.

Arrêtez-vous et marchez pour vous dégourdir les jambes. Vous pouvez par exemple faire deux fois le tour de votre véhicule ou marcher pendant 5 minutes tout en respirant profondément plusieurs fois.

Si la pause ne suffit pas, la seule option qu’il vous reste est le sommeil ou le repos : 10 minutes suffisent. Pas plus car vous entreriez dans un sommeil profond et vous aurez donc du mal à vous réveiller pour reprendre la route.

D’autre part, si vous ne roulez pas seul et que votre passager possède son permis de conduire, pensez à lui passer le volant !

Le saviez-vous ?

Le risque de somnolence augmente sensiblement entre 13h et 15h, et entre 2h et 5h.

Partager