Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.
Panne ou accident

En cas d’accident : Protéger, Alerter, Secourir

Tout le monde peut être témoin ou victime d’un accident, mais on n’y est jamais vraiment préparé. Comment réagir ? Quels sont les bons gestes et les bons réflexes ?

Trois mots à retenir : Protéger, Alerter, Secourir

 

Protéger

En premier lieu il faut toujours assurer sa propre sécurité : mettez un gilet jaune réfléchissant, descendez par la droite du véhicule, placez l’ensemble de vos passagers derrière la glissière de sécurité, si elle existe, ou le plus loin possible de la chaussée, allumez les feux de détresse.

Placez un triangle de signalisation, environ 30 mètres en amont du véhicule, en vous déplaçant toujours derrière la glissière de sécurité, si elle existe.

De nuit, éclairez-le ou les véhicule(s) accidenté(s) grâce aux feux de route d’un autre véhicule et utilisez une lampe torche pour alerter les véhicules approchant du lieu de l’accident.

Cas particulier : sur périphérique ou sur autoroute, si vous tombez en panne sur la voie de gauche, descendez de votre véhicule impérativement du côté gauche. Ne tentez pas de traverser les voies pour rejoindre une borne d'appel, utilisez si possible votre téléphone mobile.

 

Alerter

Appelez le 112, de préférence d’une borne d’appel rendant la localisation plus facile, sinon depuis un mobile.

  • Communiquez votre nom et votre numéro de téléphone ou celui de la borne pour pouvoir être recontacté par les secours.
  • Décrivez la nature de l'accident et sa localisation le plus précisément possible : ville, numéro de route ou autoroute, borne kilométrique, nom de rue…
  • Indiquez le nombre et le type de véhicules accidentés.
  • Indiquez le nombre de victimes et leur état : conscientes, inconscientes, saignement, incarcération...
  • Prévenez des risques éventuels : explosion, incendie, fuite de produits chimiques, véhicule endommagé bloquant la circulation...
  • Suivez les instructions de la personne au téléphone et surtout ne raccrochez jamais le premier.

 

Secourir

  • Parlez au blessé pour le rassurer, même s’il est inconscient il entend.
  • Couvrez-le, un blessé en état de choc a toujours froid.
  • Ôtez de sa bouche les corps étrangers (dentier si déchaussé, caillot de sang...) avec un doigt replié en crochet.
  • D'une manière générale, évitez de bouger la tête et surtout n’enlevez pas le casque d’un motard.
  • Desserrez les vêtements (ceinture, cravate...) et placez la personne en position latérale de sécurité si c’est possible et si vous savez le faire.

 
Il ne faut jamais :

  • Donner à boire à un blessé.
  • Déplacer un blessé ou essayer de le sortir d'un véhicule (sauf danger extrême).
  • Transporter un blessé grave dans sa voiture.

 

 

Le saviez-vous ?

Selon l’article 223-6 du Code pénal, l’omission de porter secours est punie de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende pour «quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par une action personnelle, soit en provoquant un secours».

Partager