Conditions de la conduite

Comment conduire par temps de neige ?

Pour affronter les conditions hivernales extrêmes, on a tous besoin d’une petite piqure de rappel. Voici quelques conseils à appliquer avec précaution pour conduire sous la neige en toute sécurité !

Pour bien préparer son départ

  • Concernant les pneus, respectez la pression recommandée par les constructeurs. En outre il est conseillé de se munir de pneus neiges, d’habiller ses pneus de chaussettes à neige ou bien encore de chaînes à neige (voir les conseils pratiques à ce sujet). Si vous ne disposez d’aucun de ces éléments, priorisez les transports en commun !
  • Déneigez toutes vos vitres ainsi que vos rétroviseurs et phares pour avoir une visibilité optimale et être visible par les autres. Sans oublier votre toit pour éviter toute chute de neige sur votre pare-brise lors du premier freinage
  • Mettez l’aération dans la direction de votre pare-brise pour dégivrer vos essuie-glaces
  • Être attentif au chargement et à son arrimage
  • Être en bon état physique
  • Être à l'aise pour conduire
  • Préparer son itinéraire

Au moment du démarrage

  • Si votre voiture dispose de l’option ESP (anti-patinage), désactivez-le pour  vous aider à avancer. Cela donnera plus de puissances à vos roues. Une fois que votre voiture est en marche, vous pouvez l’activer de nouveau
  • Stabilisez l’accélérateur à mi-régime (pas plus de 2000 tours/minutes)
  • Enclenchez la vitesse et levez doucement le pied de l’embrayage pour éviter de patiner (si le sol est très enneigé  ou verglacé, démarrez directement en seconde pour éviter de rester bloqué)

Lors de la conduite

  • La règle primordiale : anticiper ! Regardez le plus loin possible, analysez les comportements des autres automobilistes, gardez de grandes distances de sécurité, repérez à l’avance lorsque vous allez devoir freiner afin d’avoir le temps de vous arrêter et d'éviter le blocage des roues
  • Restez vigilant et prêt à réagir
  • Si vous souhaitez vous arrêter, privilégiez le frein moteur et soyez très doux avec l’embrayage puis freinez doucement
  • Si vous sentez votre voiture déraper, surtout ne freinez pas : à vitesse réduite, débrayez. Une fois votre voiture immobilisée, relevez doucement l’embrayage
  • En descente, afin de limiter la prise de vitesse, utilisez le frein moteur pour ralentir
  • A l’abord de virages, réduisez votre vitesse. Une fois dans le virage, maintenez-la pour limiter la perte d’adhérence
Le saviez-vous ?

C’est en février que le risque d’accident par temps de neige est le plus élevée : il concerne 1 accident sur 3.

Partager