Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.

Conducteur routier de voyageurs

Son rôle

Sa mission première est de conduire un autocar ou un autobus pour y transporter des personnes en toute sécurité. Aussi, il renseigne et accueille les voyageurs. Il veille au respect des règles de sécurité et du contrat de transport. Son rôle commercial est prédominant de par son contact avec les voyageurs. Il assure l’entretien courant du véhicule. Il peut être amené à préparer des itinéraires touristiques, prendre en charge les bagages et les passagers…

Ce métier s’exerce dans les autocars, autobus, trolleybus ou tramway et recouvre différentes activités comme le transport scolaire, les lignes régulières urbaines ou interurbaines ou la conduite d’autocars de tourisme.

Qualités requises

L’exercice de ce métier nécessite le sens de la courtoisie, de l’autonomie et des responsabilités. Il faut savoir être réactif à bon escient, notamment en présence d’évènements soudains. Le métier exige surtout de la concentration dans la conduite ainsi que le respect des contraintes horaires.

Ce métier présente des horaires irréguliers (possibilité de travailler de jour, comme de nuit, le dimanche ou encore les jours fériés). Le conducteur peut être amené à s’éloigner de son domicile, pour une durée plus ou moins longue et avoir des périodes d’activité discontinues. Le conducteur doit faire preuve d’adaptation aux horaires et aux jours de travail.

Enfin, il doit savoir anticiper, estimer et gérer les situations conflictuelles qu’il rencontre parfois. Dans de telles situations, il doit savoir agir avec mesure et considérer que la gestion de ces phénomènes de société fait partie de son métier.

Lieux et conditions d’exercice

Le conducteur routier de voyageurs peut exercer son métier soit dans une entreprise de transport public routier de voyageurs, une collectivité territoriale, une régie de transport…

La plupart du temps, il est sur la route, au volant de son véhicule et en contact avec la clientèle.

Formations dispensées par ECF

Le métier de conducteur routier de voyageurs est accessible en suivant l’une des deux filières suivantes :

1.      Passer son permis "transport en commun" et une formation initiale minimum obligatoire (FIMO) :

  • Permis D
  • Permis DE
  • Permis D1
  • Permis D1E
  • Formation Initiale Minimale Obligatoire du transport de voyageurs (F.I.M.O)

2.      Obtenir une qualification professionnelle de conducteur routier "voyageurs" par le titre professionnel :

3.      Le titulaire d'un permis de conduire des véhicules de transport lourd de marchandises peut accéder à la conduite de véhicules de transport en commun de personnes en obtenant le permis D et en suivant une formation spécifique dite "passerelle voyageurs" :  

Tous les 5 ans, tous les conducteurs routiers doivent suivre une formation continue obligatoire (FCO) :

La convention collective nationale des transports (CCN n°3085) impose en plus une :

Évolutions possibles

Autres intitulés du métier

  • Conducteur de bus, conducteur de car
  • Conducteur de transport en commun
  • Wattman (conducteur de tramway)
  • Chauffeur de bus, chauffeur de car
Partager