Réouverture progressive de nos agences et centres de formation à partir du 11 mai 2020 dans le respect des règles sanitaires.
En savoir plus.

Commissionnaire de transport

Son rôle

Les entreprises expéditrices ou destinataires font appel au commissionnaire de transport dans le but de se libérer des contraintes liées à l’expédition des marchandises (emballage, assurance, stockage, établissement des documents de transport, déplacement…).

Le commissionnaire de transport est un intermédiaire qui optimise l’organisation de l’acheminement des marchandises (voies et moyens de son choix : route, mer, air, fer) afin de mener celles-ci à destination. Il est responsable du bon déroulement de l’expédition de bout en bout.

Qualités requises

Le métier nécessite des aptitudes et des connaissances commerciales, techniques et sociales. Il doit être organisé, rigoureux, réactif et efficace afin de garantir les impératifs de livraison.

Une parfaite connaissance de la législation des douanes, des assurances et du droit international est nécessaire. La pratique de l’anglais est également indispensable pour travailler au niveau international.

Enfin, il doit être capable de réagir face à des situations d’urgence et de se maîtriser dans de telles circonstances.

Lieux et conditions d’exercice

Cette activité s’exerce au sein d’une structure ayant le statut de commissionnaire de transport, en relation avec les clients et les différents partenaires extérieurs.

Du point de vue géographique, ces entreprises sont presque toujours situées aux carrefours des échanges : à proximité ou sur des plates-formes de transport intermodales (ex. lieux de rupture d’attelage ou de charge), monomodales (ex. centre routier) voire multimodales (ex. ports, aéroports).

Formations dispensées par ECF

Toute personne qui exerce la profession réglementée de commissionnaire de transport doit être inscrite au registre des commissionnaires de transport tenu par la préfecture de région (DREAL), dont dépend le siège social ou l’établissement principal de l’entreprise et doit être titulaire d'une attestation de capacité professionnelle de commissionnaire de transport, délivrée par le préfet de région.

Pour obtenir l’attestation de capacité professionnelle, il existe 4 possibilités au choix :

  • Par équivalence d’un diplôme ou d’un titre professionnel (niveau 3 minimum, soit bac + 2) en transport
  • Par équivalence  d’un diplôme ou d’un titre professionnel (niveau 3 minimum, soit bac + 2) commercial,  juridique, technique et comptable. Il faut aussi justifier d’une année comme cadre d’une entreprise commissionnaire de transport. Cette pratique peut être remplacée par des formations d’équivalence
  • Par la justification d’une expérience professionnelle. Par exemple, avoir été cadre pendant au moins 5 ans (activité ne remontant pas à plus de 10 ans). Puis demander le passage devant la commission consultative régionale (DREAL) qui statue sur la réussite. Elle peut demander de suivre des stages complémentaires.
  • A défaut de l’une des trois possibilités précédentes, se présenter à l’examen national annuel (écrit de 4 heures) et le réussir

Pour préparer les examens, vous pouvez suivre l’une des formations suivantes :

Évolutions possibles

Autres intitulés du métier

  • Organisateur de transport de marchandises
  • Organisateur de transport de fret
  • Affréteur
  • Groupeur dégroupeur
  • Exploitant de bureau de ville
Partager