Accueil > Formation pro > Les métiers > Transport > Conducteur routier de matières dangereuses

Conducteur routier de matières dangereuses

Son rôle

Sa mission première est de conduire un véhicule en vue d’assurer le transport et la livraison des matières dangereuses (produits pétroliers, citerne gaz...). Il doit donc connaître et appliquer les règles de sécurité relatives à la manipulation et au transport de celles-ci. Il participe à la promotion commerciale de l’entreprise, le contact avec la clientèle étant fréquent, et assure l’entretien courant du véhicule. Il peut également être amené à effectuer des tâches complémentaires à son activité principale de conduite (charger ou décharger la marchandise, la contrôler, remplir les documents de transport…).

Le conducteur routier de matières dangereuses assure les opérations de conduite en secteur régional, national ou international.

Qualités requises

L’exercice de ce métier nécessite un sens de l’autonomie et des responsabilités, de la réactivité, notamment en présence d’évènements soudains, une concentration sur la conduite ou encore le respect des règles de sécurité et des impératifs clients et horaires.

Ce métier demande également une certaine flexibilité du fait des horaires de travail qui peuvent être irréguliers (possibilité de travailler le jour, la nuit, le dimanche ou encore les jours fériés). Le conducteur peut être amené à s’éloigner de son domicile, pour une durée plus ou moins longue et avoir des périodes d’activité discontinues.

Lieux et conditions d’exercice

Le conducteur routier de matières dangereuses exerce son métier soit chez des professionnels du transport, soit dans des entreprises dont l’activité de transport est complémentaire à leur activité principale.

Il passe une grande partie de son temps sur la route, au volant d’un véhicule.

Formations dispensées par l'APTH, organisme agréé et partenaire privilégié de l'ECF

Le conducteur routier de matières dangereuses suit le même parcours de formation que le conducteur routier de marchandises.

Il doit ensuite suivre obligatoirement une formation initiale de base afin de pouvoir transporter des matières dangereuses :

Une spécialisation peut être nécessaire en fonction des besoins de l’entreprise (l’obtention préalable de la « formation de base » est indispensable pour permettre l’acquisition d’une spécialisation) :

 

Tous les 5 ans, les conducteurs routiers de matières dangereuses doivent obligatoirement suivre une formation dite « recyclage », tant pour la formation de base que pour les spécialisations :

L’APTH est l’organisateur de ces formations. Il est agréé par le ministère chargé des transports.

Évolutions possibles

Autres intitulés du métier

  • Conducteur de poids lourds
  • Routier
Trouvez votre centre